Quelles différences entre la parentalité d’aujourd’hui et celle du siècle dernier ?

Parent et grand-parent

L’évolution de la famille d’aujourd’hui nous amène à parler de la parentalité. Nous sommes même amenés à faire une comparaison entre la parentalité d’aujourd’hui et celle du siècle dernier. La conceptualisation de la parentalité est évidemment liée à celle de la famille. Elle a connu une grande évolution dans le temps, dans l’histoire et surtout dans les sociétés.

Entre ces deux périodes, la parentalité s’est considérablement complexifiée grâce à l’apparition de différentes structures familiales. Elle désigne la relation entre un adulte et un enfant, quelle que soit la structure familiale dans laquelle elle s’inscrit. Certaines structures familiales ont toujours existé, que ce soit au 20e siècle ou aujourd’hui.

Et certaines caractéristiques de la parentalité ont été les mêmes à toutes les époques. Celles-ci n’ont pas changé et ont toujours poussé les parents à bien s’occuper de leurs enfants.

La parentalité qui n’a pas changé du siècle dernier à aujourd’hui

Futur maman avec des chaussons de bébé

La parentalité est une fonction merveilleuse occupée par les couples mariés et non mariés. Ne pas avoir d’enfant est même le pire des supplices pour les couples, surtout pour les femmes. Être parent est désormais attribué à tous grâce aux différents moyens de procréation. L’adoption offre également une opportunité incroyable aux femmes qui ont des difficultés à procréer.

Le but de la parentalité est d’assurer les soins, le développement et l’éducation de l’enfant. Cette relation adulte/enfant implique un ensemble de fonctions, de droits et de devoirs différents, qu’ils soient moraux, matériels, juridiques, éducatifs ou culturels. Dans l’intérêt de l’enfant, l’adulte doit le respecter. Une bonne relation parent/enfant est un élément important de l’environnement social et éducatif dans lequel vivent les enfants.

Ce pouvoir de la parentalité se manifeste différemment selon les structures familiales. Parler de parentalité, c’est entrer dans les détails du concept et du fonctionnement des différentes structures.

Au 20e siècle, les structures familiales qui ont toujours existé sont les suivantes :

  • Famille conjugale traditionnelle ou famille nucléaire.
  • L’enfant élevé par un seul parent ou la famille monoparentale
  • La cohabitation avec un beau-parent et ses enfants ou la famille recomposée
  • Possession de parents non biologiques ou la famille adoptive.

La parentalité est toujours présente quelle que soit la forme de famille existante. Pour la famille conjugale traditionnelle, elle est composée de la mère, du père et de leurs enfants. Mariés ou non, ils peuvent partager leur autorité parentale. Chacun doit prendre en compte leur responsabilité.

Nous attribuerons toujours aux pères le rôle du chef de famille. Pour la famille monoparentale, le partage du rôle est simple, car le seul parent exerce son autorité au sein du foyer. Pour la famille recomposée, l’autorité est également partagée entre les conjoints.

La famille recomposée peut parfois avoir du mal à établir l’autorité. D’autres s’en sortent quand même bien. Pour la famille adoptive, l’autorité parentale sera partagée entre les deux parents comme pour le cas de la famille nucléaire.

Aujourd’hui, ces structures familiales ont été complétées par la famille homoparentale. Elle désigne un parent qui vit en couple avec un partenaire du même sexe. Elle inclut également toute personne homosexuelle qui a adopté un enfant. Ce nouveau modèle de famille rencontre sa propre difficulté à établir la parentalité.

Les caractéristiques constantes de la parentalité à toutes les époques

Parents heureux avec bébé

Nous avons souligné que la parentalité peut varier en fonction de la structure familiale dans laquelle elle s’applique. En revanche, elle présente des caractéristiques qui ne peuvent jamais changer. La parentalité poussera toujours les parents à bien s’occuper de leurs enfants, quelles que soient les contraintes. Ils sont tenus responsables de la croissance, de la sécurité et de l’évolution de chaque membre de leur famille. Les époques n’ont aucun impact sur les caractéristiques.

L’accomplissement de la parentalité varie en fonction de la nature de la structure familiale de chaque famille. L’adulte ne pourra pas exercer sa parentalité que sous l’une de ses formes familiales. Chaque parent peut être confronté à des situations et des difficultés différentes pour chaque structure familiale. Il leur faudra s’adapter et faire en sorte que le bien de l’enfant passe avant tout.

Malgré ces différentes structures, il existe des réalités qui n’ont pas changé, quelle que soit l’époque. Parmi ces nombreuses réalités, chacun doit accepter que la famille ne soit plus contrainte par le lien du sang. La filiation biologique est rompue, ce qui n’empêche pas chaque membre de la famille de

s’aimer. Cette absence de liens du sang peut entraîner une complication dans la démonstration de la parentalité.

Dans la famille recomposée, les parents adoptifs ont parfois du mal à se faire accepter par l’enfant de leur couple. Les relations entre demi-frères et demi-sœurs peuvent de temps en temps être difficiles à établir dans la famille.

La volonté et le choix de chaque individu interviennent dans la formation d’une famille nombreuse. Certaines structures familiales, comme l’homoparentale, accordent à l’homme et à la femme l’égalité de la parentalité.

Dans la famille nucléaire, en revanche, l’autorité du père est toujours supérieure. Dans la famille monoparentale, l’autorité et la parentalité n’auront aucune difficulté à s’appliquer. Elles appartiennent automatiquement au seul parent qui gère l’éducation de son enfant.

Les parents devront remplir les fonctions sociales suivantes :

  • Assurer la descendance par la reproduction. Ils auront le droit d’agrandir leur famille.
  • S’occuper de la socialisation de son enfant. Les parents ont pour rôle de préparer l’enfant à s’intégrer dans la société.
  • D’apprendre la solidarité à leurs enfants : les enfants doivent s’entendre entre eux et savoir vivre en harmonie.
  • La transmission du patrimoine : les biens de la famille restent dans la famille.
  • Être un modèle d’affection et d’attachement. Ils peuvent montrer à leurs enfants les liens qui unissent les parents aux enfants.

La parentalité n’est pas du tout une tâche aisée. C’est une mission qui exige une grande responsabilité et une grande souplesse. Les parents devront même faire des sacrifices personnels pour leurs enfants. Ils n’auront plus de temps pour leur propre plaisir. Les enfants passent avant tout.

Élever des enfants peut être épuisant, car les enfants sont parfois exigeants. Les responsabilités en tant que parent resteront toujours les mêmes. Offrir un environnement sûr est leur priorité absolue. Ils leur fourniront les nécessités de base de la vie.

Le rôle des parents ne se limite pas aux choses matérielles. Ils doivent également élever leurs enfants pour qu’ils aient une bonne estime d’eux-mêmes, qu’ils connaissent la morale et les valeurs. Les enfants connaissent le respect mutuel lorsqu’ils sont à la maison et l’appliquent dans la société. La discipline et l’éducation sont les deux piliers de la parentalité.

La parentalité est une étape importante dans la vie d’un couple. C’est aussi un événement qui se prépare bien avant la naissance et de temps en temps même avant la gestation. La parentalité leur permet de se sentir épanouis et donne un sens à leur vie. Face aux différentes structures familiales, la parentalité tente de trouver son impartialité. La parentalité peut se manifester différemment dans chaque forme de famille.

Néanmoins, être parent a de nombreux points communs : assurer le bien-être de son enfant sur le plan physique, émotionnel et mental. Fondamentalement, tout le monde souhaite avoir une famille heureuse, des enfants en bonne santé et bien éduqués. Les circonstances et les changements dans la vie quotidienne peuvent apporter leur lot de bouleversements.